🎅60€ D'ACHAT = LIVRAISON OFFERTE 🎅

A la quête du bonheur ! #Réflexion

A la quête du bonheur ! #Réflexion

décembre 31, 2018

Emmanuelle BEGUE, Daniella GAILLAC et Patrick GHELLER sont des Esprits Gagnants qui pratiquent le M3 journal depuis bientôt 2 mois.

Ensemble, ils souhaitent vous partager le fruit de leurs échanges collectés lors de leurs rencontres hebdomadaires, en développant une approche sur la thématique du bonheur,  inspirée par un auteur nommé Frédéric LENOIR. Ce dernier a d’ailleurs publié un livre intitulé l’Âme du monde.

Cet article invite à la réflexion et n’est pas la vérité absolue sur la question du bonheur. Nous espérons que cela résonnera en vous et vous aidera à poursuivre votre quête du bonheur !

Commençons par une énigme : Quelle est la différence entre être heureux, bonheur, plaisir et joie ?

Le bonheur trouve sa source en interne. L’individu vit une forme de plénitude stable, permanente et inébranlable face aux événements de la vie.

Etre heureux est une expérience individuelle et humaine alimentée par la satisfaction des désirs.

Le plaisir est un sentiment  défini par rapport à quelque chose ou quelqu’un (plaisir à manger une pomme).

La joie est une émotion ressentie par la personne suite à un événement.

Ces deux derniers, plaisir et joie, sont comparables au bonheur par rapport à leur aspect éphémère et la source extérieure à la personne.

Comment trouver son bonheur ?

Le bonheur se vit dans l’instant présent. Imaginez ! Vous êtes conscient de votre vie, ici et maintenant. Vous êtes tel un poisson rouge dans son bocal qui, tout à coup, saute pour sortir de son milieu quelques instants pour observer sa vie avec contemplation.  Vous remerciez avec gratitude tout ce que la vie vous offre aujourd’hui.

Symbolisé par trois éléments, cet instant vous invite à faire un focus sur image avec un seul moment précis, une seule personne importante à vos yeux, une seule tâche qui vous rend heureux-se. Vous acceptez de prendre conscience en observant et en ressentant  ce moment pleinement. Ni dans le passé, ni dans le futur, c’est Ici et maintenant ! Pas simple mais Mystérieusement Merveilleux !

Comment trouver le bonheur lorsque vous vivez des situations désagréables ?

Une situation désagréable est le symbole que la vie n’est pas un long fleuve tranquille, mais qu’elle vous réserve des surprises croustillantes et épicées !  Vous le savez surement, des choses échappent à votre contrôle, vous ne pouvez donc rien y changer ! En acceptant que ce soit extérieur à vous, ou encore que cela ne dépende pas entièrement de vous, vous augmentez vos chances de préserver un équilibre intérieur.

L’événement perturbateur vous rappelle cela et vous amène à développer une compétence particulière : le lâcher prise ! Que lâchez-vous sans être un lâche ? Votre vision du monde où  les choses devaient se produire comme vous l’aviez prévue. Il ne s’agit pas de «  lâcher » votre objectif ou votre but. Lâcher indique qu’il existe alors plusieurs façons d’atteindre votre résultat et que les moyens puissent être adaptés à tout moment.

D’accord, s’agit il donc de fatalisme ou de stoïcisme ?

Le fatalisme invite à considérer tous les événements comme irrévocablement fixés à l’avance par une cause unique et surnaturelle mais surtout nourrit l’attitude de quelqu’un qui abandonne passivement aux événements.

Le stoïcisme symbolisé analogiquement par la vache qui ne présente aucune réaction face à une averse de pluie qui vient de s’abattre sur elle, mais qui, impassible devant son malheur, va quand même réaliser sa mission de vie! Ce qui est intéressant dans la posture stoïque est de faire preuve de sagesse en recherchant le positif dans le négatif, en acceptant la négativité comme l’occasion de trouver ce qui se cache derrière et ainsi de laisser émerger un potentiel. La posture stoïque invite ainsi à vivre pleinement ses émotions.

Imaginez que vous venez d’apprendre une mauvaise nouvelle. En colère, votre réaction habituelle est de refuser la nouvelle et de camper sur votre position !  Vous essuyez alors des rejets de l’environnement et vous vous trouvez  rapidement isolé-e, esseulé-e avec votre décision.

L’attitude stoïque consiste à nourrir un dialogue intérieur permanent, inspiré de vos croyances fortes qui produisent  des pensées : «Dans la vie pour être heureux-se chaque jour, soit je réussis, soit j’apprends ! ».

Le comportement stoïque adapté et lié à l’émotion de la colère devient  donc « cette nouvelle me met en colère, je ne me sens plus en sécurité à présent. Pour me sentir mieux, j’ai plusieurs choix : je tente de comprendre pourquoi ca me met autant en colère, je fais « avec » en déplaçant mon énergie ailleurs, je négocie ou autre chose encore… mais j’agis, je pose un acte ! »

L’alchimie produit par l’alliage entre le positif et le négatif serait-elle le pilier de la connaissance soi ?

Pour ressentir cet état permanent du bonheur, en tenant compte de ce que vous offre la vie marquée par des événements positifs et négatifs, admettez que l’amour inconditionnel nourrit d’une posture curieuse serait une des pistes à exploiter. Sans condition et sans attente de retour, chaque jour, vous évoluez dans un environnement qui vous corresponde et vous décidez de vous sentir heureux-se ou calme intérieurement quelque soit ce que la vie vous annonce. Curieux-se, plutôt que de focaliser votre attention sur la négativité, sur ce qui bloque ; vous utilisez l’opportunité de cet événement pour apprendre à vous connaitre.

Et si un événement désagréable serait le support de vos prises de conscience ?! Ainsi, vous accueillez avec conscience toutes les nuances de votre personnalité : des qualités aux défauts en passant par ses limites et ses blessures.  Vous n’êtes plus une personne qui s’affiche avec le masque de ses qualités, mais un individu entier avec ses + et ses -! Cette alchimie invite alors à utiliser autrement vos défauts! Imaginez, le défaut de la rigidité dans une relation qui la cristallise, crée des tensions et risque la rupture. Dans un contexte adapté et une estime de soi valorisée ; ce défaut totalement accepté par vous, se caractérise par une relation authentique nourrit de valeurs de respect et de rigueur.

Comment maintenir cet équilibre chaque jour ?

Imaginez que vous faites du vélo, et pour arriver à destination, vous avez besoin de garder l’équilibre en permanence.  Quand vous perdez l’équilibre, que faites-vous ? Vous trouvez le problème et chercher à  le résoudre rapidement pour avancer jusqu’au but fixé.

Dans les situations de la vie, l’altruisme est une autre façon de maintenir l’équilibre. Se décentrer de nos problèmes, en nous intéressant aux autres, permet de se connecter au plaisir et à la joie, qui sont des moteurs de nos sensations agréables.  Supris-e parfois, notre entourage peut aussi devenir un soutien indéfectible afin de passer le cap confortablement.

Etre un-e adulte responsable suppose de prendre en charge nos besoins déséquilibrés par les situations de la vie. Il s’agit alors peut être de devenir un parent pour soi- même afin de garder cet équilibre et ne plus attendre des autres que nos besoins soient satisfaits.

Vous êtes fatigué-e : accepter d’aller vous reposer, c’est être une mère pour soi. Décider et oser dire non à quelqu’un qui nous invite à sortir toute la nuit, c’est être un père pour soi.

Etre responsable, c’est être habile à répondre à nos besoins insatisfaits par une situation désagréable, en posant des actes, si petits soient-ils parfois. Pour vivre le bonheur, le courage est un moyen de poser des actes qui découlent de nos prises de conscience.

Pour être courageux, faut-il alors être téméraire ou audacieux ?

Face à certaines situations, il arrive de devoir prendre une décision importante, comme changer de travail ou quitter la personne qui partage sa vie ! A la quête du bonheur, vous êtes tiraillé-es par cette ambivalence qui vous guette au quotidien : sortir ou rester dans votre zone de confort ?!

Le téméraire nourrit de sa souffrance va foncer avec imprudence tel un taureau tête baissée, sans réfléchir aux conséquences qui découle de sa décision. Face à l’échec, le téméraire peut rejeter la responsabilité sur la situation ou une personne afin de se dédouaner des conséquences.

Alors que l’audacieux vit avec un soleil intérieur, et  grâce à son introspection, il connait sa valeur et sa place dans le monde. Il va préparer son saut, prévoir toutes les situations en affrontant en amont  toutes ses peurs jusqu’au pire du pire. Responsable de tous ses choix, son plan A échoue, il tire des leçons pour ne pas diaboliquement persévérer dans l’erreur. Il  voit alors l’aspect positif de l’expérience vécue en développant une nouvelle connaissance et une conscience éveillée, puis lance son plan B préparé à nouveau !

 

La question du bonheur nous invite stoïquement à trouver l’équilibre de notre vie en l’observant autrement, et en accueillant les événements comme des supports alchimiques à notre croissance individuelle et tels des composants de notre courage audacieux !

 

Talentueusement votre !

Le TRIO M3 vous souhaite une belle réussite dans cette quête !



Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

Une dose d'inspiration hebdomadaire ?

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine dans votre boite mail notre sélection à haute valeur ajoutée pour améliorer votre vie quotidienne : articles, vidéos, idées à mettre en place, etc.