🎅60€ D'ACHAT = LIVRAISON OFFERTE 🎅

Comment communiquer efficacement et obtenir ce que l'on veut vraiment des autres ?

Comment communiquer efficacement et obtenir ce que l'on veut vraiment des autres ?

août 15, 2019

“Mon boss a refusé ma demande d’augmentation”


“Mon mari m’impose ENCORE de regarder le foot avec lui à la télé ce soir”


“Le prospect avec qui je discute depuis 2 mois n’a toujours pas signé ma proposition”


“La personne que j’aime en secret me considère comme son ami(e)”


Voici le type de problématique auxquelles on a tous déjà été confronté au moins une fois.


C’est vrai, ce n’est pas toujours évident de savoir s’exprimer efficacement pour obtenir ce que l’on veut. Pourtant c’est possible ! Il existe une multitude de méthodes simples et efficaces à mettre en place pour faire accepter à notre interlocuteur que nous aussi, on a des envies et des besoins.


Si toi aussi tu as souvent tendance à faire passer les besoins des autres avant les tiens et si quand bien même tu avais envie un jour de pouvoir faire accepter ce que TOI tu veux, tu ne saurais même pas comment l’exprimer, alors lis très attentivement ce qui va suivre parce que cet article pourrait littéralement changer ta vie.


1 - L’état d’esprit.


Avant de commencer à faire quoi que ce soit, il faut changer sa façon de penser:

  • NON, ce n’est pas parce que tu penses à toi que tu es une personne égoïste
  • NON, ce n’est pas parce que tu maintiens ton point de vue que les gens t’aimeront moins
  • OUI, il est possible de s’affirmer sans aucune violence verbale ou physique
  • NON, il ne s’agit pas ici de techniques de manipulation aux autres choses malsaines mais simplement d’une nouvelle manière de communiquer.

Une fois que tu as intégré ces 4 principes et seulement une fois que tu es vraiment convaincu(e), tu pourras passer à la suite


2 - L’attitude


L’attitude est une des trois composantes principales de la communication. Les deux autres composantes sont le langage verbal (les mots) et le langage para verbal (la façon de prononcer les mots, le débit de parole etc …).


L’attitude pèse à elle seule 50% de la communication. Elle est donc aussi importante que le verbal et le para-verbal réunis. Cela veut dire qu’uniquement avec ton attitude, tu vas donner le ton de ton message. Ton attitude peut transformer un message d’amour en message de haine.


Prenons un exemple simple: Imaginons que tu es commercial dans une grande entreprise et que ce mois ci tu aies atteint un chiffre record sur tes ventes. Soudain ton collègue passe, te serre la main, te regarde droit dans les yeux et te dit avec le plus grand sourire qu’il te félicite pour ton super mois.


On peut penser que sa démarche est sincère et qu’il est vraiment content pour toi.


Maintenant imagine que ce même collègue passe, te serre la main en regardant son autre collègue derrière toi et en lui faisant un clin d’oeil, puis te félicite pour ton mois sans même t’adresser un sourire.


Même si les mots qu’il te dit sont exactement les mêmes dans les deux cas, tout nous laisse penser que dans le 2eme cas, il est plutôt en colère suite à ta réussite, peut-être même un peu jaloux.


On a donc la preuve que c’est bien ton attitude qui va définir comment ton interlocuteur va te considérer. Plutôt comme une personne joyeuse ou une personne triste. Plutôt comme un rêveur ou une personne plus terre à terre. Plutôt comme un(e) meilleur(e) ami(e) ou un(e) amoureux(se).


Si tu intègres bien ce principe, tu ne te feras plus jamais friendzoner !


Fais donc bien attention à faire en sorte que ton attitude coïncide avec ce que tu veux. 


Si tu veux une augmentation, essaie d’avoir l’attitude de quelqu’un qui est sûr de lui, qui sait ce qu’il vaut et qui pense sincèrement qu’il mérite ce qu’il est venu demander.


Si tu veux que ton prospect se décide à propos de ta proposition, montre lui que tu peux répondre à toutes ses questions mais que ton temps est précieux et que ton offre est limitée dans le temps.


Si tu veux qu’une personne te considère différemment que comme un(e) simple ami(e), n’agit pas avec elle comme si tu voulais être son ami(e). Fais lui comprendre tes intentions dès les départ.


Enfin bref, je pense que tu as compris le principe mais n’oublie pas que TOUT passe par l’attitude.


Pour en savoir plus sur les différentes composantes de la communication, tu peux retrouver mon podcast içi (et sur toutes les applications mobiles de podcast)


3- La méthode OSBD

 

Cette méthode a été inventée par Marshall Rosenberg et est au coeur d’une façon de communiquer nommée la Communication Non Violente (ou CNV)


Elle peut être schématisée comme ceci:


Pour expliquer cette méthode, prenons un cas concret: C’est le 3eme soir de suite que ta moitiée squatte la télé pour regarder le foot, t'empêchant aussi bien de regarder un autre programme que de prévoir une quelconque soirée avec vos amis. Et clairement ça commence à t’énerver.


1ère étape: l'observation (et surtout pas le jugement). Elle consiste à observer les faits et uniquement les faits:  Dis plutôt “Tu as regardé la télé hier soir et avant hier soir de 20h à 23h30” (Observation) que “ C’est le 3eme soir de suite que tu ne penses qu’à toi et à ton match” (Jugement)


2ème étape: Dire ce que l’on ressent: “Je me sens énervé(e) par cette situation et délaissé(e) par toi”


3eme étape, la plus importante et la plus difficile: Exprimer son besoin “J’ai besoin de considération”


4eme étape: La demande. Elle permet d’impliquer l’autre en lui proposant de contribuer à ton bien être: “Qu’est ce que cela te fait quand je te dis çà ?” ou “Quelle pourrait être la solution à ce problème selon toi?”


Cette méthode permet d’exprimer ses sentiments et ses besoins tout en étant bienveillant avec son interlocuteur. Elle met l’humain au coeur de toute communication.


4 - Considérer le point de vue d’autrui


Ca peut paraître contradictoire avec le titre de cet article et pourtant c’est la clé de toute négociation. 


Je ne vais pas parler de religion ici, mais si il y a bien un point sur lequel toutes les religions sont d’accord à 100% c’est celui ci: “Ne fais pas aux autres ce que tu ne veux pas qu’on te fasse”. Ce n’est pas pour rien que cette maxime est souvent appelée “la règle d’or”.


Pourquoi parler de cette règle ? Simplement parce que le but ici est de faire accepter (voire adopter) notre point de vue aux autres, mais c’est tout bonnement impossible si on ne considère pas nous même son point de vue à lui.


Tu connais la façon la plus simple de rallier quelqu’un à ta cause ?


C’est que ce quelqu’un aussi puisse y trouver son compte. Il faut qu’il ait un intérêt à faire ce que tu proposes.


Il y a 2 manières d’éduquer un enfant.


On peut le punir à chaque fois qu’il fait une bêtise, pour le dissuader de la refaire. Ou alors on peut le pousser à ne pas avoir envie de faire cette bêtise en lui démontrant que ce n’est pas dans son intérêt.


Loin de moi l’idée de faire un cours sur l’éducation des enfants (mes deux filles me font déjà bien assez suer comme cela), mais à mon sens la seconde manière a toutes les chances de fonctionner mieux que la première. Ne serait ce que par le fait que si l’enfant pense qu’il peut faire sa bêtise sans se faire prendre, il l’a fera quoi qu’il en soit.


Mais comment inciter quelqu’un à faire quelque chose que nous voulons ?


Dale Carnegie, auteur du best seller “Comment se faire des amis”, résume à mon sens assez bien la solution: “Le secret du succès, c’est la faculté de se mettre à la place de l’autre et de considérer les choses de son point de vue autant que du nôtre”.


Toute la clé réside donc dans le fait de se mettre dans la peau de notre interlocuteur. Quel est son point de vue ? Quelles sont ses idées ? Ses envies ? Ses besoins ?


Une fois que nous avons répondu à ces questions, la stratégie à adopter coulera de source. Quel point dois-je mettre en avant pour qu’il se rende compte que mon idée servira également ses intérêts à lui ?


Encore une fois prenons un exemple concret. Imaginons que ma fille ne veuille pas manger ses légumes (problème qui doit parler aux parents du monde entier):

  • 1ere étape: Je me mets à sa place: “les légumes ne me donnent pas envie”, “ils ne sont pas beaux” etc …

  • 2eme étape: Quelles sont ses envies ? Je sais que ma fille adore imiter sa mère

  • 3eme étape:  Que faire pour qu’elle mange ses légumes ? Je pourrais faire en sorte qu’elle fasse ce qu’elle adore, imiter sa mère, et lui proposer de l’aider à faire le repas et préparer elle même sa bouillie. Puis pour en rajouter un peu, je pourrais entrer dans la pièce l’air de rien et dire quelque chose du genre “hmmm ça sent bon aujourd’hui, qu’est ce qu’on mange?”

  • 4eme étape, ma fille mange son repas qu’elle a fait elle même et nous on profite du calme qui ne dure jamais longtemps qu’on on a 2 enfants !

  • André malraux disait que Manifester sa personnalité est pour l’homme une nécessité dominante”. Alors pourquoi ne pas utiliser cette tactique dans tous les domaines de notre vie? Quand il nous vient une idée brillante, laissons croire à notre client, notre conjoint(e) ou notre patron qu’elle vient de lui. Il l’a considérera comme sienne, il en sera fier et, peut-être même que comme ma fille, il en réclamera une 2ème assiette !


    J'espère que cet article pourra t’aider à exprimer mieux tes idées et surtout à obtenir ce que tu veux. Si tu connais toi aussi des techniques pacifiques pour faire adopter ton point de vue, n’hésite pas à laisser un commentaire.

     

    --- 

    À propos de l'auteur :

    Nicolas Adeler (https://www.nicolas-adeler.com): Coach de vie certifié et spécialisé dans la prise de parole. Je suis fils d’immigré et ai grandi en banlieue. Selon moi, le langage est probablement ce qui nous sépare le plus dans la société. Je suis toujours frappé de voir à quel point la façon avec laquelle on s’exprime peut être discriminante et milite pour que l’apprentissage de l’oralité ait (au même titre que l’écrit) toute sa place au sein de notre système scolaire et ce, dès le plus jeune âge.



    Laisser un commentaire

    Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

    Une dose d'inspiration hebdomadaire ?

    Inscrivez-vous et recevez chaque semaine dans votre boite mail notre sélection à haute valeur ajoutée pour améliorer votre vie quotidienne : articles, vidéos, idées à mettre en place, etc.